BioGNV : la nouvelle génération de biocarburant

Station BioGNV Karrgreen

Le gaz naturel est de plus en plus envisagé comme carburant alternatif au sein de la mobilité durable. Notamment car l’un des scénarios de production peut avoir de forts atouts écologiques. Il s’agit du BioGNV. Explications.

BioGNV ou biocarburant, les différences avec le GNV ?

Le GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) est du gaz naturel utilisé comme carburant. Il existe sous forme comprimé (le GNC) ou liquide (GNL). Constitué à plus de 96% de méthane, c’est le même produit que celui distribué en France sur le réseau pour un usage domestique ou industriel.

Le BioGNV est la version renouvelable du GNV. En effet, il a les mêmes caractéristiques que le GNV, mais est obtenu grâce à la méthanisation de déchets organiques. C’est-à-dire qu’il est produit à partir de déchets issus de l’industrie agro-alimentaire, de la restauration collective, d’exploitations agricoles, etc. Une fois collectés, ceux-ci sont transformés selon un processus qui permet d’obtenir du digestat et du biogaz. Ce dernier est ensuite épuré afin d’obtenir du biométhane ou BioGNV.

Le bioGNV, un carburant renouvelable

Le GNV et le bioGNV ont tous les deux de faibles impacts sur l’environnement :

  • Elimination presque totale des particules fines à l’échappement,
  • Une baisse de 55% des oxydes d’azote par rapport à l’essence et 85% par rapport au gazole,
  • Moins de nuisances sonores et disparition des odeurs désagréables au passage des véhicules,
  • Réduction des émissions de CO2 de 25% par rapport à une voiture à essence, et de 15% par comparaison à un équivalent diesel.

Mais l’impact carbone du BioGNV est considéré comme quasiment neutre. Notamment car le CO2 absorbé par les végétaux qui seront méthanisés compense celui libéré par le véhicule.

Enfin, contrairement au GNV qui est souvent importé, le bioGNV peut-être produit localement. De plus, le digestat issu du processus de méthanisation peut être utilisé comme fertilisant et remplacer les engrais chimiques.

Le biocarburant contribue ainsi à rendre les territoires plus autonomes énergétiquement et à développer une économie circulaire par l’utilisation du digestat en agriculture.

Les déchets annuels de 7 000 habitants permettent de produire l’équivalent en carburant de la consommation d’un bus pendant un an.

GAZ-MOBILITE.FR

Une filière en développement

A ce jour, environ 300 stations maillent le territoire et plus de 15 000 véhicules sont d’ores et déjà en circulation. La France, au travers de la Programmation Pluri-annuelle de l’Energie (PPE), s’est fixée des objectifs ambitieux pour 2023 :

  • 3% des poids lourds rouleront au GNV. Cela correspond à l’objectif de faire rouler plus de 340 000 véhicules au GNV d’ici 2030.
  • 20% du GNV sera du BioGNV.

En Bretagne, cinq stations, proposant toutes du bioGNV, sont aujourd’hui ouvertes. D’ici quelques années, une trentaine de stations viendront mailler le territoire régional. En périphérie des grands axes de circulation européens, la Bretagne a nécessité l’engagement fort des acteurs publics dans la constitution de ce futur réseau. Les syndicats départementaux d’énergie, regroupés au sein du Pôle Energie Bretagne (PEBreizh), ont ainsi décidé d’investir dans un maillage régional de stations GNV et bioGNV.

Le projet, récompensé par l’Ademe au travers de deux appels à projet nationaux successifs, permettra de proposer aux professionnels et aux particuliers une alternative aux énergies fossiles, en lien direct avec la production de biogaz sur le territoire. Pour accompagner la démarche, un collectif régional composé de la Région Bretagne, de l’Ademe Bretagne, d’énergéticiens (GRTGaz, GRDF), des syndicats d’énergie, de fédérations de transporteurs (FNTR, TLF) et d’associations (Bretagne Supply Chain, CEEI Creativ) oeuvre pour informer, mobiliser et accompagner les professionnels et les collectivités autour de la question de la transition énergétique des transports vers le (bio)GNV.

Pour répondre à ces objectifs, des entreprises, telles que LIGER BioConcept, développent des solutions pour accompagner les acteurs. Cette dernière a notamment mis en place la station BioGNV Karrgreen® à Locminé (56), en 2017. Il s’agit de la première station accessible aux particuliers, en Bretagne.

Pour en savoir plus : contact@b2e.bzh / LIGER BioConcept

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Pollutec 2018
Retrouvez-nous au salon Pollutec 2018