Quelle gestion des impacts liés aux métiers de l’environnement ?

Station d’épuration de l’eau, unité de méthanisation ou encore centre de traitement de déchets… Ces métiers au service de l’environnement génèrent des impacts. Conscients de l’importance de cet enjeu, les membres de Bretagne Eco-Entreprises lance un groupe de travail « air- odeur-bruit ». Explications…

 

Un besoin d’amélioration des performances environnementales globales

Œuf pourri, légumes en décomposition, ail, poisson avarié… De nombreux ouvrages d’assainissement dégagent des odeurs désagréables, provenant des émissions de composés soufrés, azotés, etc… La maitrise de ces impacts représente donc un défi pour ces filières, à intégrer dès la genèse d’un projet.

Dans sa décision d’exécution du 10 août 2018, la commission européenne établissait les conclusions sur les meilleures techniques disponibles (MTD) pour le traitement des déchets. L’inventaire des flux d’effluents aqueux et gazeux, un plan de gestion des odeurs ou encore un plan de gestion du bruit et des vibrations, font partis de solutions à appliquer.

En effet, des solutions existent permettant de maîtriser les nuisances et d’éviter les plaintes des riverains. Elles peuvent être préventives ou curatives. Cependant, elles ne sont pas toujours connues et/ou parfois incompatibles avec le budget des petits ouvrages. Des pistes d’amélioration existe donc.

 

Les réponses apportées par B2E et ses membres

En mars dernier, les membres du Club ont évoqués l’intérêt de créer un groupe d’échange sur les thématiques air/odeurs/bruit. L’objectif de ce groupe de travail est de :

  • Identifier les risques liés à ces impacts transversaux
  • Réunir les experts dont c’est le cœur de métier
  • Créer des synergies entre les différents acteurs
  • Proposer des solutions adaptées

 

L’intérêt de créer ce groupe de travail à été confirmé par les membres de B2E, lors de la plénière de septembre 2018. Bretagne Eco-entreprises travaillera en collaboration avec la Fédération Interprofessionnelle des Métiers de l’Environnement Atmosphérique (FIMEA Ouest), représenté à Nantes par la société Atmoterra.

 

Le groupe de travail « air- odeur-bruit » est animé par Odournet. Il s’agit d’un groupe international d’experts sensoriels et de consultants en gestion des odeurs environnementales. Il développe, gère et fournit une expertise de haut niveau pour aider les industriels, les collectivités, les autorités gouvernementales. Ainsi, l’expertise d’Odournet est largement reconnue. A ce titre, Pascale CORROYER, Directrice générale de l’entreprise, interviendra au sein du groupe d’échanges valorisation énergétique organisé par AMORCE, en partenariat avec l’ADEME (6 novembre, Paris). Elle y présentera les modalités possibles de gestion des Odeurs des ordures ménagères et des boues de STEP (station d’épuration des eaux usées). >> plus d’infos

 

Enfin, le 19 septembre dernier, se tenait les 4ème journée nationales de la qualité de l’air. Les membres du groupe de travail ont ainsi pu échanger avec les experts institutionnels locaux. Organisé par FIMEA Ouest, cette journée à notamment abordé le sujet de la prévention et gestion des émissions atmosphériques industrielles et la prise en compte de l’air dans les documents stratégique.

Le groupe de travail « air- odeur-bruit » se réunira, d’ici la fin de l’année 2018, pour définir sa feuille de route.

Affaire à suivre….

 

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Tribord : Des solutions pour enrayer les déchets sauvages